Emprisonner à domicile une méthode économique

Publié par FF440030 le

Il fallait la trouver cette idée de confiner les bien-portants à leur domicile et d’exiger  qu’ils s’établissent eux-mêmes des attestations pour sortir, comme s’ils étaient des enfants ou des délinquants.

À quand le bracelet électronique, ou l’obligation du suivi par téléphone portable ?

Le nouveau confinement n’est certes pas justifié par le nombre de morts puisque le tableau de l’Insee confirme qu’ils ne sont pas plus nombreux que les années passées;

Les médias n’évoquent plus les morts, mais le taux de prévalence ou de contamination qu’ils relient aux nombres de cas positifs en hausse.

Sachant que les tests PCR ne sont ni adaptés ni fiables et détectent des gens guéris et que la population se fait détecter en masse, il est normal que le nombre augmente.

En réalité, le confinement n’est fondé que sur la charge alléguée des services de réanimation qui sont débordés tous les ans à la période de la grippe.

La cause est simple, on a supprimé plus de 17000 lits depuis quelques années.

On se garde bien d’en créer de nouveaux, sinon qu’invoquerait-on pour justifier le confinement….

La dictature à prétexte sanitaire est en marche, il suffit de lire les arrêts du Conseil d’État pour se dire que le droit est dépendant du juge et que le facteur humain est primordial dans l’analyse du droit.

Il faut de la ténacité et de la pugnacité pour aller en justice, encore et encore, jusqu’à ce que la raison et la vérité transparaissent enfin, et que le droit serve la liberté, la démocratie et les intérêts du peuple et non ceux d’une caste.

Merci à l’association Réaction 19 et à Maître Carlo Brusa pour son travail formidable et l’espoir qu’il suscite.

 

Nous vaincrons parce que le mensonge n’a plus d’avenir, ce n’est surtout pas un vaccin qui nous sauvera, mais la vérité.

Catégories : Par défaut