Une vidéo met en cause gravement l’Institut Pasteur

Publié par FF440030 le

http://xvvz6.mjt.lu/lnk/AVMAAAsqbz8AAAABuJoAAAJH3sgAAAAAbwoAAEhFABMthgBfRx_MIbU6CD_kTAGdIR79-4xN0wATH-o/5/3u5CsHd89bscqQjGmy_BfQ/aHR0cHM6Ly93d3cuYnJpZ2h0ZW9uLmNvbS9iZjA2ZGQyYi02OWRiLTRhZDYtOGIzZS0xY2FiOTk5NmM2NjM

Ces scientifiques portent de graves accusations à l’encontre de l’Institut Pasteur, accusé d’avoir crée le COVID 19 en laboratoire, notamment le Professeur Jean-Bernard Fourtillan, le Docteur Serge Rader et le Docteur Christian Tal Schaller.
Ils devraient logiquement être poursuivis pour diffamation (article 29 de la loi du 29 juillet 1881 : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation “) ou divulgation de fausses informations ( article 322-14 du Code pénal qui vise le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information dans le but de faire croire qu’une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être ou a été commise est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

 Les médias sont étonnamment silencieux, alors qu’il devrait y avoir un emballement médiatique, vu la gravité des accusations qui annoncent en outre le caractère très dangereux, voire mortel du futur vaccin, couplé à l’usage de la 5G.

Voilà qui interroge ?

Il ne suffit pas de balayer d’un revers de main ces informations qui sont documentées  par des documents hermétiques pour les non scientifiques, ou de les qualifier de fake-news et de complotistes, il est urgent que la Justice s’en saisisse et ouvre une enquête, pour que la lumière soit faite de façon aussi incontestable que possible.
L’institut Pasteur a indiqué avoir l’intention de porter plainte, l’a-t-il fait ? Aurait-il  peur de la transparence et du déballage médiatique ?

A suivre…..

http://xvvz6.mjt.lu/lnk/AVMAAAsqbz8AAAABuJoAAAJH3sgAAAAAbwoAAEhFABMthgBfRx_MIbU6CD_kTAGdIR79-4xN0wATH-o/5/3u5CsHd89bscqQjGmy_BfQ/aHR0cHM6Ly93d3cuYnJpZ2h0ZW9uLmNvbS9iZjA2ZGQyYi02OWRiLTRhZDYtOGIzZS0xY2FiOTk5NmM2NjM

Ces scientifiques portent de graves accusations à l’encontre de l’Institut Pasteur, accusé d’avoir crée le COVID 19 en laboratoire, notamment le Professeur Jean-Bernard Fourtillan, le Docteur Serge Rader et le Docteur Christian Tal Schaller.
Ils devraient logiquement être poursuivis pour diffamation (article 29 de la loi du 29 juillet 1881 : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation “) ou divulgation de fausses informations ( article 322-14 du Code pénal qui vise .

Le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information dans le but de faire croire qu’une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être ou a été commise est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Les médias sont étonnamment silencieux, alors qu’il devrait y avoir un emballement médiatique, vu la gravité des accusations qui annoncent en outre le caractère très dangereux, voire mortel du futur vaccin, couplé à l’usage de la 5G.

Voilà qui interroge ?

Il ne suffit pas de balayer d’un revers de main ces informations qui sont documentées  par des documents hermétiques pour les non scientifiques, ou de les qualifier de fake-news et de complotistes, il est urgent que la Justice s’en saisisse et ouvre une enquête, pour que la lumière soit faite de façon aussi incontestable que possible.
L’institut Pasteur a indiqué avoir l’intention de porter plainte, l’a-t-il fait ? Aurait-il  peur de la transparence et du déballage médiatique ?

A suivre…..

http://xvvz6.mjt.lu/lnk/AVMAAAsqbz8AAAABuJoAAAJH3sgAAAAAbwoAAEhFABMthgBfRx_MIbU6CD_kTAGdIR79-4xN0wATH-o/5/3u5CsHd89bscqQjGmy_BfQ/aHR0cHM6Ly93d3cuYnJpZ2h0ZW9uLmNvbS9iZjA2ZGQyYi02OWRiLTRhZDYtOGIzZS0xY2FiOTk5NmM2NjM

Ces scientifiques portent de graves accusations à l’encontre de l’Institut Pasteur, accusé d’avoir crée le COVID 19 en laboratoire, notamment le Professeur Jean-Bernard Fourtillan, le Docteur Serge Rader et le Docteur Christian Tal Schaller.
Ils devraient logiquement être poursuivis pour diffamation (article 29 de la loi du 29 juillet 1881 : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation “) ou divulgation de fausses informations ( article 322-14 du Code pénal qui vise le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information dans le but de faire croire qu’une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être ou a été commise est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

 Les médias sont étonnamment silencieux, alors qu’il devrait y avoir un emballement médiatique, vu la gravité des accusations qui annoncent en outre le caractère très dangereux, voire mortel du futur vaccin, couplé à l’usage de la 5G.

Voilà qui interroge ?

Il ne suffit pas de balayer d’un revers de main ces informations qui sont documentées  par des documents hermétiques pour les non scientifiques, ou de les qualifier de fake-news et de complotistes, il est urgent que la Justice s’en saisisse et ouvre une enquête, pour que la lumière soit faite de façon aussi incontestable que possible.
L’institut Pasteur a indiqué avoir l’intention de porter plainte, l’a-t-il fait ? Aurait-il  peur de la transparence et du déballage médiatique ?

A suivre…..

Catégories : Par défaut